7 manières d’utiliser la Big Data pour mieux recruter

par | Nov 19, 2018 | Recrutement ciblé

7 manières d’utiliser la Big Data pour mieux recruter

Les nouvelles technologies font partie intégrante du quotidien des RH. Et le phénomène ne fait que commencer ! Après la réalité virtuelle, la blockchain ou les chatbots, intéressons-nous aujourd’hui à la Big Data. 
  
La Big Data. Ce terme est sur toutes les lèvres et pourrait révolutionner bien des secteurs, notamment les RH. Mais la Big Data (mégadonnées en français), qu’est-ce que c’est ? Il s’agit d’ensembles de données numériques gigantesques et donc impossibles à traiter par des humains. Ce sont toutes les traces informatiques qui existent sur nous, celles créées par des entreprises ou celles que l’on laisse sur Internet, notamment sur les réseaux sociaux, les forums ou lors de nos recherches en ligne. En recoupant les données de toutes sortes sur une personne, il est possible d’établir un profil très précis de celle-ci et d’anticiper ses comportements. 

On imagine bien l’utilité de la data dans le domaine du marketing, par exemple (les publicitaires l’utilisent déjà pour cibler les acheteurs potentiels). Mais que peut-elle apporter aux professionnels du recrutement ? C’est tout simple, elle peut les aider à trouver (enfin !) le candidat qu’ils cherchent.   

Big Data et recrutement 

Le RH en quête d’un nouveau collaborateur va rédiger une annonce dressant un portrait idéal du candidat qu’il souhaite engager. Même s’il trouve une personne qui – sur le papier – correspond à cette belle description, cela n’empêche pas les erreurs de recrutement. En effet, un professionnel au CV idéal ne sera peut-être pas performant dans certaines tâches ou ne sera pas en adéquation avec la culture de l’entreprise.

C’est là que la Big Data peut faire la différence car elle permet de savoir réellement quel type de candidat sera apte pour un poste. En analysant les données concernant les meilleurs employés, anciens et actuels, d’une entreprise, il est possible d’identifier des critères favorisant la réussite. Un RH pourra ainsi tirer un portrait-robot très précis du candidat à engager. Il inclurait non seulement les expériences, la formation professionnelle, les compétences techniques, mais aussi les soft skills ou les traits de caractère idéaux. 

Une plateforme de recrutement Big Data 

A l’avenir, on pourrait imaginer une plateforme regroupant toutes les « data » des professionnels en recherche d’emploi. Il serait alors possible d’entrer le portrait-robot du candidat idéal dans ce super moteur de recherche, et automatiquement, les profils les plus adaptés seraient proposés, avec un taux de « compatibilité ». Plus besoin d’attendre que la perle rare vienne frapper à la porte, on peut l’identifier et la contacter facilement ! 

Certaines entreprises ont déjà sauté le pas et ont pu vérifier l’efficacité de la Big Data pour les RH. Par exemple, Gate Gourmet, une société active dans la restauration pour le transport aérien, a délégué son recrutement à un algorithme. Le résultat ? Elle a réussi à faire passer son taux de turnover de 50% à 27%

Des profils plus variés grâce à la Big Data

On peut craindre qu’en créant un portrait-robot du candidat à l’aide de la Big Data, les entreprises ne vont engager que des clones de leurs employés les plus performants. Pourtant, l’utilisation des données pourrait bien avoir l’effet inverse ! Actuellement, un RH se focalise souvent sur les mêmes types d’éléments (années d’expérience, formation, etc.) se privant ainsi des talents qui ne sont pas dans le moule, bien que très performants. Avec la Big Data, les candidats sont jugés sur des critères plus larges : ainsi, plus besoin d’avoir un profil standard pour accéder à un poste, du moment qu’on est compétent, c’est gagné ! C’est ce qui est arrivé à Jade Rodriguez, un informaticien autodidacte américain. Le jeune homme a été embauché par une start-up en pleine expansion, grâce à la Data : les données ont déterminé que le jeune homme était le plus calé pour ce poste, même s’il ne possédait pas de diplôme.   

 

En analysant les données concernant les meilleurs employés, anciens et actuels, d’une entreprise, il est possible d’identifier des critères favorisant la réussite. Un RH pourra ainsi tirer un portrait-robot très précis du candidat à engager.

 

La Big Data pour un recrutement plus juste 

On le sait déjà depuis un moment, dans le recrutement, les ordinateurs sont plus compétents que nous, pauvres petits humains. Car l’algorithme, lui, ne se laisse pas influencer par des critères subjectifs, comme la personnalité ou le physique d’un candidat, par exemple. Ainsi, la Big Data, en plus de briser la dictature des diplômes et de l’expérience, pourrait bien abolir la discrimination dans le domaine du recrutement. Finis les a priori liés à l’âge, au sexe ou à l’origine ! Les données, elles, sont objectives.   

Grâce aux mégadonnées, finie la pénurie de personnel 

Dans les secteurs touchés par la pénurie de main-d’œuvre, la Big Data peut être une vraie aide. Elle peut permettre de dénicher un profil rare ou d’identifier les personnes qui pourraient être efficaces, même si elles ne possèdent pas les critères standards. Ainsi, le géant du placement Randstad a intégré les mégadonnées pour recruter dans les secteurs tendus. Son outil Randstad Big Data sélectionne les métiers proches de ceux recherchés, pour cibler les compétences transférables et ainsi trouver des profils à même d’être engagés. 

La Data pour faciliter les tâches RH 

Une fois que les RH ont ciblé les profils parfaits, ils doivent rencontrer les candidats. Là aussi, la Big Data a son rôle à jouer ! Ainsi Google utilise à l’interne les mégadonnées pour optimiser les entretiens d’embauche. Le géant américain a doté ses RH d’un outil nommé qDroid qui sélectionne les meilleures questions à poser aux candidats en fonction de leur profil. Grâce à cette aide précieuse, les recruteurs peuvent mieux cerner le postulant et déterminer s’il sera adéquat pour le job. 

La Big Data après le recrutement 

Les mégadonnées peuvent aider les RH, même après le recrutement. Cette technologie peut être utilisée pour favoriser la mobilité interne des collaborateurs. Un poste de cadre se libère dans l’entreprise ? En analysant les données des salariés, les RH pourront facilement déterminer quel collaborateur serait à même d’occuper cette fonction. Avec la Big Data, toutes les compétences des employés sont prises en compte, ainsi, plus de risque de sous-exploiter le potentiel des salariés déjà en poste dans l’entreprise. Il sera aussi possible d’identifier les manquements de certains collaborateurs et de leur proposer une formation adéquate. 

La Big Data ouvre une multitude de possibilités aux RH. Tout comme le recrutement ciblé, elle pourra faciliter leur travail et leur permettre de trouver les collaborateurs les plus en adéquation avec leurs besoins. Mais à l’heure de la RGPD, les entreprises doivent être vigilantes pour garantir l’anonymisation des données. 

 

Christelle Genier

Thématiques digitales RH

Restez connecté à l’actualité RH en recevant notre Newsletter

Share This